L’émergence d’une nouvelle force de portance

Quel point commun y-a-t-il entre une articulation cartilagineuse, l’aquaplaning d’un véhicule ou l’écoulement de globules rouges dans des vaisseaux sanguins ? Ces trois situations mettent en jeu un écoulement confiné, dit de lubrification, et une ou plusieurs surfaces molles. La lubrification, bien connue des hydrodynamiciens, correspond à l’écoulement engendré lorsque deux surfaces en mouvement, très proches l’une de l’autre, sont séparées par un liquide. Des chercheurs de l’université d’Harvard, de l’ENS et du laboratoire Gulliver ont combiné approche théorique et expérimentations pour étudier le mouvement d’un objet libre, pesant, lubrifié aux abords d’une surface molle. Leurs travaux ont été récemment publiés dans PNAS et montrent l’existence d’une nouvelle force de portance liée à la déformation de la surface sous l’effet de la pression engendrée par l’écoulement.

Bravo à Thomas Salez pour ses travaux !

Voir en ligne : https://www.espci.fr/fr/actualites/...

Haut de page


À lire aussi...

Soft Matter Days 2017

On June 26th and 27th, we organize the second edition of the ESPCI Soft Matter Days (SMD). This internal meeting will provide the opportunity to (...) 

> Lire la suite...

Phase diagram of a bulk 1d lattice Coulomb gas

Phase diagram of a bulk 1d lattice Coulomb gas V. Démery, R. Monsarrat, D. S. Dean et R. Podgornik, EPL 113 18008. The exact solution, via (...) 

> Lire la suite...