Kelvin sauvé des eaux

Kelvin a montré que l’angle que chaque branche du sillage en forme de V fait avec la ligne médiane est de 19,47 °, indépendamment de la vitesse à laquelle le bateau se déplace.

Récemment, Rabaud et Moisy n’étaient pas satisfaits de ces explications et en mai, ils ont dévoilé des simulations numériques qui suggéraient qu’il y ait une vitesse de transition au-dessus duquel la description de Kelvin ne s’applique plus.

Tout le monde n’était pas convaincu, et récemment une équipe de Gulliver composée d’ Alexandre Darmon, Michael Benzaquen et Elie Raphaël a fait d’autres calculs qui semblent suggérer que les déclarations de Kelvin et Rabaud / Moisy sont tous les deux corrects.

Raphaël et ses collègues ont montré que pour les navires qui se déplacent rapidement, l’angle qui définit la limite extérieure du sillage est celui calculé par Kelvin. Toutefois, l’angle qui définit l’amplitude maximale de la suite diminue à mesure que la vitesse du bateau augmente, comme prédit par Rabaud et Moisy.

PDF - 3.2 Mo

Une news sur le Blog Phys World : Reawakening the Kelvin wake

Voir en ligne : Blog Phys World

Haut de page


À lire aussi...

Visite du Conseil de Paris à Gulliver

Le 30 janvier 2015, le Conseil de Paris a visité notre UMR. Photo : Effets collectifs parisiens ! 

> Lire la suite...

Arrivée de deux ATER au sein d’EC2M

Deux ATER, Silke Henkes et Djamel El Masri ont rejoint l'équipe EC2M. Silke Henkes, théoricienne, spécialiste du jamming a récemment travaillé sur (...) 

> Lire la suite...