Kelvin sauvé des eaux

Kelvin a montré que l’angle que chaque branche du sillage en forme de V fait avec la ligne médiane est de 19,47 °, indépendamment de la vitesse à laquelle le bateau se déplace.

Récemment, Rabaud et Moisy n’étaient pas satisfaits de ces explications et en mai, ils ont dévoilé des simulations numériques qui suggéraient qu’il y ait une vitesse de transition au-dessus duquel la description de Kelvin ne s’applique plus.

Tout le monde n’était pas convaincu, et récemment une équipe de Gulliver composée d’ Alexandre Darmon, Michael Benzaquen et Elie Raphaël a fait d’autres calculs qui semblent suggérer que les déclarations de Kelvin et Rabaud / Moisy sont tous les deux corrects.

Raphaël et ses collègues ont montré que pour les navires qui se déplacent rapidement, l’angle qui définit la limite extérieure du sillage est celui calculé par Kelvin. Toutefois, l’angle qui définit l’amplitude maximale de la suite diminue à mesure que la vitesse du bateau augmente, comme prédit par Rabaud et Moisy.

PDF - 3.2 Mo

Une news sur le Blog Phys World : Reawakening the Kelvin wake

Voir en ligne : Blog Phys World

Haut de page


À lire aussi...

Subcritical transition to turbulence : What we can learn from the physics of glasses

Auteurs Olivier Dauchot and Eric Bertin Abstract In this note, we discuss possible analogies between the subcritical transition to turbulence in (...) 

> Lire la suite...

Nano systems and devices for applications in biology and nanotechnology Solid-State Electronics

Perret, G., P. Ginet, M. C. Tarhan, A. Baccouche, T. Lacornerie, M. Kumemura, L. Jalabert et al. Nano systems and devices for applications in (...) 

> Lire la suite...